ConseilsOrganisationSanté

5 conseils pour des repas de fêtes sans frustration ni culpabilité !

Repas de fête

Les repas de fêtes de fin d’année approchent à grand pas !

C’est souvent l’occasion de partager de bons repas entre amis, avec la famille. L’occasion aussi de savourer des plats dont nous n’avons pas l’habitude de manger le reste de l’année.

Mais il y a aussi le revers de la médaille : des repas parfois trop lourds, qui n’en finissent pas, avec de multiples plats. Et on remet ça 2, 3 ou 4 fois en une semaine !

Il arrive parfois de sortir écœuré de cette semaine de fête et même de ressentir de la culpabilité d’avoir trop mangé. La peur d’avoir pris quelques kilos après les efforts de l’été n’est plus très loin…

Voici mes 5 conseils pour profiter de ces repas de fêtes en toute sérénité !

1) Privilégier les saveurs et les couleurs. Limitez les quantités.

Si vous avez la chance d’organiser et/ou de préparer le ou les repas, essayez de limiter le nombre de plats et les quantités en évaluant au mieux les besoins. Il y a souvent trop à manger. Plus il y a à manger, plus on mange. De petites quantités servies façon « restaurant gastronomique » suffisent en général.
Vous pourrez alors vraiment profiter de chaque plat. Cela permet aussi d’alléger le budget et/ou d’avoir des aliments de meilleure qualité.

Et quel bonheur de pouvoir savourer la bonne bûche de Mami en ayant encore une petite place dans l’estomac !

2) Mastiquez, savourez !

Ce conseil, valable tous les jours, est d’autant plus important lors des repas de fête.

Mangez lentement et en conscience permet de savourer au mieux les aliments que vous avez la chance d’avoir à votre table. Cela vous permettra de manger plus lentement et donc de mieux digérer vos aliments. Vous pourrez également être plus à l’écoute de vos sensations de satiété.

3) Un verre d’eau entre chaque verre d’alcool.

Si vous buvez de l’alcool (avec modération bien sûr !), alternez toujours un verre d’alcool avec un grand verre d’eau. Cela ne fera pas baisser votre alcoolémie mais la « gueule de bois » du lendemain sera moins violente car vous serez moins déshydraté.

Et celui qui conduit c’est celui que ne boit pas ! 

4) Faites-vous plaisir et ne culpabilisez pas !

Même si vous mangez plus qu’à votre faim, rien de dramatique. Le corps va naturellement compenser le surplus d’énergie que vous lui avez apporté. Les quelques jours après ces repas importants, soyez à l’écoute de votre faim et de votre satiété. Vous verrez que vous aurez moins faim que d’habitude. Adapter vos repas en conséquence. Rien ne vous interdit non plus de sauter un repas ou de manger très léger si vous n’avez pas faim.

5) Maintenez une activité physique régulière même pendant les fêtes !

Marche, vélo, footing… Pratiquer une activité physique pendant les fêtes vous permet de maintenir un métabolisme élevé. Même si vous mangez un peu plus qu’à votre faim, votre corps sera en mesure de compenser cet apport énergétique supplémentaire. Cela vous évitera également de culpabiliser. Vous serez bien dans votre corps et dans votre tête !

Je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année joyeuses et gourmandes !

Frédéric BASTET

Diététicien nutritionniste en Drôme-Ardèche

(Tain – Tournon – Valence – Romans – Loriol – Livron…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *