Uncategorized

Du jardin à l’assiette : Le plaisir de la cueillette des légumes !

Cette semaine, j’ai la chance d’avoir comme invitée sur le site l’auteure du blog « Mum in green ». Elle fait un tabac avec ses sujets et articles très intéressants sur le zéro déchet. Entre la nutrition et le zéro déchet il n’y a finalement qu’un pas ! Je lui laisse la parole le temps d’un article. Si ça vous a plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog et sur sa page facebook ! Bonne lecture !

 

Etre « zéro déchet« , faire ses courses, être respectueux de la planète… autant de choses qui peuvent paraître parfois difficiles à organiser au quotidien. Essayer de réduire son impact environnemental, c’est chercher des alternatives à la surconsommation mais aussi aux modes de distribution intensifs (comprenez les grandes surfaces).

Certains d’entre vous vont peut-être s’approvisionner en fruits et légumes dans une AMAP, auprès d’associations solidaires. D’autres vont chez des primeurs, bio ou non (et dans ce cas, on peut penser à prendre ses petits sacs en tissu pour éviter de créer des déchets).

Il existe également une autre solution… la cueillette des légumes !

 

Salade

 

Le principe :

Certaines exploitations agricoles ouvrent leurs portes au public et vous n’avez alors plus qu’à vous baisser pour ramasser leur production.

Vous ramassez ce dont vous avez besoin, et vous payez vos jolis légumes extra frais.

 

Quels sont les avantages ?

Privilégier ce genre de culture apporte de nombreux avantages, pour vous, pour la planète et pour votre portefeuille.

Pour vous d’abord, ce moment pourra être un moment à partager avec votre moitié, votre famille, ou avec vous-même pour un peu de calme et de détente.

C’est une activité plutôt gratifiante que de ramasser soi-même ce que l’on va ensuite pouvoir préparer. La satisfaction personnelle et la motivation à les préparer en rentrant est assez époustouflante.

Les enfants sont également friands de ce genre d’activité : ce n’est pas tous les jours que l’on déterre soi-même la pomme de terre qui finira en frites dans l’assiette, et qu’on arrache la carotte qu’il faudra bien finir par manger… Pour eux, c’est une activité ludique et qui plus est, éducative. En effet, ils pourront comprendre comment poussent les légumes, voir qu’il en existe différentes variétés. Ils s’apercevront également que c’est un véritable travail que de les cultiver, les ramasser, et cela devrait même susciter l’intérêt des plus récalcitrants pour les goûter ! Parole de maman.

Et puis quoi de mieux que de remplacer la sortie pénible au supermarché, ennuyeuse pour les enfants, souvent pour les parents aussi, par une sortie dans les champs ? C’est allier l’utile à l’agréable, un petit bol d’air, tout comme pour une sortie au parc, dans un paysage souvent très agréable. La ferme que nous fréquentons met à disposition des petites brouettes pour les enfants, ils sont fiers de les transporter, et surtout ça les amuse beaucoup.

 

Champ

 

La planète vous sera également reconnaissante : ce mode d’achat permet de privilégier l’agriculture locale notamment. Vous contribuerez ainsi à limiter le transport des légumes qui traversent parfois la France, voire même l’Europe, mais aussi… vous limiterez le gaspillage en ne ramassant que ce dont vous avez besoin et vous pourrez surtout choisir une exploitation avec une agriculture bio ou raisonnée. Les emballages seront réellement réduits : seul votre petit panier est à apporter, pas de tomates sous film, pas de sac plastique pour peser ses haricots !

Quant au portefeuille, car il est aussi important puisque c’est souvent ce qui coince quand on veut faire attention à son alimentation, il vous dira aussi merci ! Alors certes, ce n’est pas parce que vous ramassez vous-même les légumes qu’ils vous seront donnés, les exploitations ont leurs coûts de fonctionnement. Mais vous les payerez quand même moins cher. Parfois, certaines fermes organisent des week-ends de ramassage durant lesquels vous payerez moins cher à partir d’une certaine quantité.

Incitation à consommer me direz-vous ? Je vous répondrai non : bon plan pour préparer des petits plats d’avance pour les plus pressés tout au long de l’année. Car le dernier intérêt que je vous avancerai est aussi de pouvoir, grâce à ce mode d’achat, préparer et stocker des bons petits plats, ou bien des légumes, pour retrouver un peu d’été en hiver par exemple.

Chez nous, nous avons ramassé une montagne de haricots verts cet été, afin d’en avoir pour toute l’année. De même, les courgettes et tomates farcies ont envahi notre congélateur.

Les consommateurs pressés que nous sommes, souvent par un planning débordant de travail, d’enfants, ou les deux, pourront plus facilement combiner la vie quotidienne avec l’envie de s’alimenter plus sainement et de façon plus éthique.

 

Quelques petits points négatifs ?

Bon j’avoue, tout n’est pas rose. Il faudra prévoir d’avoir parfois un peu chaud l’été, mais les exploitations ferment souvent aux heures de grosses chaleurs. Ou un peu froid, mais généralement l’hiver, les exploitations de ce style sont fermées pour préparer les prochaines cultures. Ah et ça prend du temps aussi… quelques heures quoi, mais après tout, le temps ça se prend.

Avec les enfants, il faudra être vigilants et organisés car pour les plus petits, il faut veiller à ce qu’ils ne marchent pas sur les plantations. Cela leur permet de se responsabiliser.

Finalement, rien d’insurmontable… Alors, y’a plus qu’à tester !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *